Visite : Le musée maritime de Barcelone

Profiter d’un séjour à Barcelone ne serait pas parfait sans s’imprégner de son histoire. Une histoire qui se découvre à travers d’agréables randonnées dans les rues animées, la gastronomie et la visite des lieux célèbres. Les endroits chargés d’histoire sont d’ailleurs nombreux dans la capitale de la Catalogne à l’exemple du musée maritime.

Une importante empreinte historique

Musée de Barcelone 2
Source image: www.vanupied.com

Se dressant majestueusement dans les anciens chantiers navals situés non loin du port de la digue, le musée maritime de Barcelone vous invite dans un véritable voyage dans le temps. Accueillant jadis les chantiers navals royaux des arsenaux royaux de Barcelone, également connus sous le nom de Drassanes, le musée vous transporte au 13e siècle.

Pour les amoureux de la mer et les passionnés d’histoire, le musée apparaît telle une véritable caverne d’Ali Baba. Entièrement consacré à tout ce qui lie Barcelone à la mer, le bâtiment accueille de nombreuses expositions, des cartes et des navires légendaires retraçant 700 ans d’histoire.

Se faisant discret au milieu des vestiges des Drassanes, édifiés sous les ordres de Pedro II Le Grand, ce majestueux musée, vous le trouverez dans le bâtiment Las Atarazanas Reales. Vous constaterez rapidement que l’édifice lui-même véhicule toute une histoire dans sa structure. Mais, malgré les nombreuses modifications subies au fil des siècles, la bâtisse conserve encore sa structure classique de style catalan.

L’histoire veut également que le bâtiment devienne le lieu de construction des navires destinés à assurer l’épanouissement commercial et le développement militaire d’Aragon et de la Catalogne.

Des trésors inestimables

L’histoire qui lie Barcelone à la mer se transmet à travers les nombreux vaisseaux, les peintures, les instruments nautiques, les cartographies et les figures de proue exposés au musée. Les passionnés de l’histoire maritime pourront même tomber en admiration devant la réplique exacte, en grandeur nature, de la Galère Royale de Jean d’Autriche dont la construction débuta en 1571.

En déambulant dans les nombreux bâtiments de style gothique occupant une superficie de 18 000 m2, vous pourrez également admirer la célèbre goélette Santa Eulàlia, devenue la propriété du musée lors d’une vente aux enchères en 1997 et qui porte désormais la casquette de monument historique.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire