Tanguy de Lamotte, skipper au grand cœur

Même si ses performances en régate sont honorables, mais nettement en deçà de celles de légendes telles que Franck Cammas, Eric Tabarly, Loïck Peyron, ou encore Alain Colas, Tanguy de Lamotte bénéficie d’une grande popularité auprès des aficionados de la course à la voile. Sa personnalité avenante, son côté débrouillard, son sens du partage et ses actions humanitaires ont d’ailleurs apporté un vent de fraicheur à la navigation sportive.

Concepteur de voilier et navigateur professionnel

Connu pour être un skipper des plus généreux, Tanguy de Lamotte est venu au monde le 6 mai 1978 à Versailles. Fils de Patrice Frizon de Lamotte de Règes et de Sabine Poisson, il est également l’arrière-petit-neveu d’Antoinette Frizon de Lamotte qui est la grand-mère de deux autres skippers de renom : Bertrand de Broc et Marc Guillemot. Avant de devenir navigateur professionnel, Tanguy Lamotte a étudié l’architecture navale à l’Institut de Southampton, sur la côte sud de l’Angleterre, avant d’intégrer l’équipe technique de la navigatrice britannique Ellen MacArthur lors de l’édition 2000 du Vendée Globe. Durant quelques années, il a aussi exercé ses talents de concepteur de bateaux chez un spécialiste honfleurais de l’accastillage, avant de participer à la Mini Transat de 2005. Durant cette course transatlantique en solitaire, Tanguy a notamment navigué avec la Mini 6.5 qu’il a lui-même conçue pour ensuite terminer à la 7e place.

C’est en travaillant dans le cabinet d’architectes anglais Simon Rogers qu’il a dessiné les plans de son fameux Class40, avec lequel il a remporté le Mondial Class40 (2008) ainsi que la première édition de la Solidaire du Chocolat (2009). La Route du Rhum 2010 en revanche, ne lui a pas vraiment souri, avec une 15e place et un temps de navigation de 20 jours, 7 heures et 44 minutes. Le succès est cependant de retour dès l’année suivante, avec sa victoire à l’issue de la Normandy Channel Race, en compagnie de Sébastien Audigane, et sa première place à la mythique course Rolex Fastnet Race. Mais pour celui qui revendique la double casquette de navigateur/constructeur de bateau, la vraie victoire est d’avoir réussi à conquérir le cœur du public et soigner ceux des enfants souffrant de malformations cardiaques.

Tanguyver, le skipper pour Mécénat Chirurgie Cardiaque

Tanguy de Lamotte, Initiative CoeurDepuis 2004, Tanguy de Lamotte soutient, par l’intermédiaire de la course à la voile et de son métier d’architecte naval, l’association Mécénat Chirurgie Cardiaque – Enfants du Monde. Cette dernière, créée en 1996, a pour vocation de prendre en charge des enfants atteints de malformations du cœur afin qu’ils puissent se faire opérer en France, lorsque cela n’est pas possible dans leur pays, faute de moyens techniques ou financiers.

En 2012, le skipper lorientais que l’on surnomme parfois « Tanguyver » a notamment participé au Vendée Globe en s’associant à la société Initiatives, l’un des partenaires de l’association humanitaire. Ce tour du monde en solitaire, où Tanguy a parcouru pendant 3 mois 28 160 milles nautiques à une vitesse moyenne de 11,9 nœuds, a été un relais médiatique exceptionnel pour Mécénat Chirurgie Cardiaque. De surcroît, elle a constitué une formidable action de sensibilisation pour la cause des enfants malades du cœur. Pour preuve, le barreur du monocoque « Initiatives-cœur » a comptabilisé plus de 175 000 clics sur le site dédié au tour, faisant de lui le coureur le plus populaire de la compétition.

Des courses à la voile pour sauver des vies

tanguy-de-lamotte-initiative-coeurCertes, le 60 pieds IMOCA du navigateur d’Initiatives est arrivé 10e de la 7e édition du Vendée Globe, mais l’élan de solidarité catalysé par la croisade de Tanguyver a permis à Mécénat Chirurgie Cardiaque de sauver une vingtaine d’enfants gravement malades issus de pays défavorisés. La composante humanitaire étant désormais ancrée dans l’ADN de tous ses projets, c’est donc avec l’acteur et humoriste belge François Damiens que le marin natif de Versailles s’est engagé dans la Transat Jacques Vabre 2013. Toujours à bord de l’IMOCA Initiatives-cœur, le binôme arriva en 8e position, avec un temps de 21 jours, 3 heures, 55 minutes et 46 secondes, mais en ayant la précieuse satisfaction d’avoir contribué à la guérison de plusieurs enfants qui avaient besoin de subir une intervention chirurgicale.

Doté d’un agréable sens de l’humour et très à l’aise face à la caméra, le skipper au grand cœur, qui n’a pas son pareil pour partager les vidéos de ses aventures et de son quotidien à bord, fait aujourd’hui partie des navigateurs sportifs les plus suivis sur la toile. Ayant terminé 5e de la classe IMOCA lors de la Transat Jacques Vabre 2015, alors qu’il était assisté par la talentueuse navigatrice anglaise Samantha Davies, Tanguy et sa coéquipière n’ont eu aucun mal à récolter suffisamment de « J’aime » et de « Partage » de la page Facebook Initiatives-Cœur, pour financer la prise en charge médicale de 20 enfants malades. Et lorsque l’on voir la popularité grandissante de Tanguy de Lamotte, nul doute que la navigation à la fois sportive et humanitaire va sûrement continuer d’inspirer encore plus de sportifs, promettant de beaux jours devant elle.

Laisser un commentaire