Souffler plus fort que la mer : une œuvre de Marine Place

Ce n’est pas uniquement à travers les voyages, les photos et les excursions en mer que les passionnés trouvent leur bonheur. Tous les aléas liés à la mer, des plus joyeux aux plus tristes, se découvrent également à travers au cinéma. Des moments de joie et de déchirures se reflètent à travers le long-métrage « Souffler plus fort que la mer » signé Marine Place.

Un clin d’œil à l’île d’Hoëdic

C’est certainement plus qu’un clin d’œil que la réalisatrice fait à la petite île bretonne. Alors que Marine Place se contentait, depuis ses débuts, de réaliser des documentaires, son coup de cœur pour l’île d’Hoëdic fut déterminant. Une île qu’elle découvre durant ses vacances dans le Morbihan et qui n’échappe pas à la crise économique.

Le long-métrage nous dévoile en effet le quotidien d’une famille qui dépend entièrement de la pêche. Vivant sur une petite île au large de la Bretagne, la famille doit vendre son bateau afin de ne pas crouler sous les dettes. Une épreuve vraiment difficile pour Loïc, Louise et leur fille qui manifeste son chagrin à travers son saxophone. Un douloureux naufrage que la musique tentera de sauver.

Une super équipe

Ce long-métrage doit aussi son succès aux acteurs également originaires du Nord. Douaisiens, Corinne et son cousin Michel Masiero, dans le rôle du prêtre, insufflent en effet une touche d’authenticité, de réalité brute et une bonne dose d’émotions au film.

Mais le film « Souffler plus fort que la mer » met également une nouvelle petite star sous les projecteurs. Il s’agit en effet d’Olivia Ross, jouant le rôle de Julie, la fille du pêcheur. Notons que le père de famille a été attribué à Aurélien Recoing tandis qu’Annie-France Poli nous révèle le personnage de la grand-mère.

Pour la cinéaste, cette équipe ajoute certainement la touche finale à son tout premier chef-d’œuvre. Notons que le tournage du film a commencé en octobre 2015. Malgré les critiques encourageantes, Marine Place préfère cependant mettre de côté le long-métrage pour se concentrer sur son nouveau court-métrage, « Nous les G.A. », qui sera tourné au lycée André-Malraux de Béthune.

Pour terminer, voici la bande-annonce :

Laisser un commentaire