[Technique] Quelle pression pour mon bateau pneumatique ?

Que l’on parle d’un zodiac, d’une annexe ou d’une bouée tractée, on ne sait pas comment bien gonfler le ou les boudins. Vous trouverez dans cet article quelques conseils que vous pourrez ensuite appliquer.

Sur un pneumatique, la pression conseillée est toujours inscrite. On parle en général de 0,2 bar. Il faut donc avant tout, suivre les indications du fabriquant… La pression est moins essentielle pour les zodiacs dont la coque est en contact avec l’eau. Pour un pneumatique dit souple, la pression est plus importante car c’est elle qui assure la rigidité du bateau. A noter également que le PVC supporte moins bien la surpression que d’autres tissus.

Zodiac en ArctiqueLe PVC est le tissu le plus utilisé pour les semi-rigide. Ce dernier supporte moins bien les variations de températures.

Les tissus ne sont pas tous égaux devant le soleil. Sachez-le et surtout, sachez quel tissu équipe votre semi-rigide. En effet, le PVC que l’on rencontre plus généralement sur les petites annexes, est moins tolérant aux variations de températures. Il faudra donc sous gonfler volontairement les flotteurs pour éviter une surpression aux conséquences désatreuses. Les pneus en Hypalon sont moins sensibles aux écarts de températures. Cela dit, ce n’est pas une raison pour négliger l’entretien et ne pas vérifier de temps en temps la pression des flotteurs… On peut reconnaître un tissu Hypalon d’un PVC aux peluches qui débordent généralement sur les pièces ajoutées (mains courantes, anneaux, etc.)

Le site internet Accastillage Bernard propose des bâches de protection pour protéger les pneumatiques du soleil. La chaleur et le soleil sont les deux plus grands dangers pour les pneumatiques. En effet, avec la température élevée, la pression augmente aussi forcément.

D’ailleurs, durant l’été, certains boudins trop gonflés explosent sous la chaleur du soleil. Le pneumatique expose sous une forte détonation. Durant les mois les plus chauds, il faut donc toujours sous-gonfler pour créer une petite dépressurisation.

Un pneumatique bien gonflé est plus rapide qu’un pneumatique moins gonflé. De plus, le pneumatique bien gonflé consomme moins de carburant… Cependant, vous prenez un risque d’explosion.

En conclusion, pour vérifier la pression du boudin et d’être sûr de ne pas se tromper, ce dernier doit être souple lorsqu’on pose le pied dessus. Votre pied soit s’enfoncer mais pas trop non plus.

Laisser un commentaire