L’Occitanie, acteur majeur du nautisme méditerranée

Fréquentés par de nombreux adeptes du tourisme balnéaire, les littoraux sud de l’Occitanie occupent une place importante dans le secteur du nautisme méditerranéen. Raison pour laquelle le nautisme figure parmi les priorités politiques de la région.

Le potentiel touristique des littoraux occitans

photo de la cote méditérrannéene

Selon des chiffres officiels remontant à mai 2015, mais qui ont été dévoilés il y a quelques semaines lors du Sommet Européen des Ports de Plaisance de Méditerranée, à Barcelone, les zones littorales de l’Occitanie seraient constituées de 220 km de côtes et de 250 km de canaux. Et si l’on considère également les 40 000 hectares d’espaces lagunaires qui mettent la région en valeur, on prend aisément conscience de l’incroyable potentiel touristique que confèrent les activités locales liées au nautisme. À juste titre, puisqu’avec 70 ports de plaisance pour 33 000 anneaux, en bordure de mer ou sur les rives des voies d’eau fluviales, cette destination du sud de la France voit ses littoraux fréquentés par environ 8 millions de personnes chaque année.

Le poids des loisirs nautiques dans l’économie de l’Occitanie

homme qui fait du jetski

Le nautisme s’avère donc être un pilier économique important dans la région. Certains experts estiment d’ailleurs à 6500 emplois et 635 millions d’euros de chiffres d’affaires les retombées induites par ce secteur qui regroupe diverses prestations comme les voyages en croisière, les locations de bateaux, les cours de surf et autres loisirs balnéaires. Dans les ports de plaisance occitans, un déficit de 3500 anneaux a même été relevé tant la demande en la matière s’avère élevée. Pas étonnant donc que la politique pratiquée par la Région accorde une grande importance au développement des ports et à la valorisation de l’image touristique de l’Occitanie.

Un programme régional porté par l’UVPLR

voilier de toutes les couleurs

Un vaste programme visant à valoriser les destinations portuaires a ainsi été lancé depuis 2013 par la collectivité territoriale. Le fait que chaque port constitue une plus-value pour les stations balnéaires est désormais l’idée qui domine les préoccupations des différents acteurs politiques, économiques et touristiques, quelle que soit leur catégorie. Le programme piloté par la Région a en plus comme objectif le statut d’excellence pour les littoraux occitans à travers la charte Sud de France. On notera de surcroît que plusieurs volets logiques sont des composantes clés de cette stratégie soutenue par l’Union des Villes Portuaires du Languedoc-Roussillon (UVPLR). Il y a bien sûr l’économie, le social, mais également l’urbanisme et le positionnement en matière d’image, sans oublier l’environnement.

Laisser un commentaire