[Interview] Retour sur un voyage en bateau au large de la Grèce

Parce que chez Filovent, nous nous intéressons à nos clients, nous avons décidé de vous mettre en avant vous et vos expériences à travers un petit questionnaire.
Si vous souhaitez participez, n’hésitez pas à nous envoyer des photos et des vidéos de vos souvenirs en mer !

Monsieur Jean-Marc Anglard a posté il y a quelques jours sur notre page Facebook une vidéo souvenir de sa croisière en Grèce (Dodécanèse) à bord d’un Blue Lagoon 380, le tout accompagné d’une belle musique de Rod Stewart « Sailing ». Vous pouvez la visionner un peu plus bas.

 

Filovent : Mr Anglard, pouvez-vous vous présenter en quelques lignes à nos lecteurs ?

Jean-marc Anglard : Jean-Marc Anglard, 55 ans, pharmacien, marié, deux enfants, réside en France dans un petit village viticole alsacien.
Passionné par les choses de l’air, j’ai pratiqué tour a tour le parachutisme, l’ULM, l’avion, pour 20 ans après, revenir a l’ULM sous la forme du paramoteur..
Et dans un paramoteur, si il y a bien sur un moteur, on y trouve également une très grande voile !!!

 

FQuelle a été votre première expérience en bateau, et depuis combien de temps naviguez-vous ? Quel est votre meilleur souvenir en mer ?

JMA : J’ai commencé le bateau a l’âge de 10 ans. Mes parents avaient une maison a Arcachon où j’y passais tous les étés.
Mes amis et moi partions des Abatilles pour aller naviguer soit dans le Bassin, soit vers le Banc d’Arguin face à la dune du Pyla.
420, 470 et 505 étaient nos compagnons de jeu, nous avons passé là des moments formidables.

A 10 ans, conduire un engin, décider sa route en fonction des marées, du vent, commander les manœuvres, sentir le bateau réagir en fonction des réglages effectués, caresse du soleil, froid des embruns, procurent un sentiment de liberté inouïe.

A la fin de mes études, j’ai répondu à une petite annonce de Neptune Nautisme ; un retraité cherchait un équipier pour effectuer les manœuvres de son Gipsea 33.
C’est ainsi qu’a zéro frais, et pendant deux ans, j’ai pu faire du bateau de croisière, traverser le Golfe du Lion, faire le tour des îles de Minorque, de Majorque, d’Ibiza, aller en Corse et à l’île d’Elbe.

A cette époque, pas d’enrouleur. En cas de vent forcissant, il fallait sauter sur le pont et changer fissa les voiles !
Impressionnant de se retrouver en pleine mer, ne plus voir de vie autour de soi.

J’ai le souvenir du soleil se lever péniblement après des quarts éprouvants, des arrivées dans des criques pour la nuit, ou parfois tout se combine pour passer un merveilleux moment.

Après une traversée Corse-Continent, mouillant pour la nuit dans la baie de Villefranche-sur-mer, la température du moment, les couleurs de la mer ce jour, les lumières scintillantes d’Eze en hauteur, le poisson pêché la veille, le rosé qui allait bien… ce fut un moment parfaitement harmonieux. J’ai su que je referais du bateau.

 

Mr Anglard et son ami skipper
Mr Anglard et son ami skipper au large de la Grèce

 

FPour votre escapade en Grèce vous avez choisi un Blue Lagoon 380, pourquoi ce bateau en particulier ?

JMA : Pour notre escapade en Grèce, je n’étais pas le skipper. Après une réunion du groupe, il est apparu clairement que le multicoque était plus spacieux, plus confortable qu’un monocoque, plus stable également.

Nous étions 5, le Blue lagoon 380 possède 4 grandes cabines + 2 salles de bain… Le choix était fait !

 

FEst-ce la première fois que vous partez avec Filovent ? Que retenez vous de cette expérience ?

JMA : Arrivés à la marina de Kos, Samedi vers 14h, le bateau était au lavage. Nos épouses se sont alors occupés de l’avitaillement, Benoît notre Cap’tain et moi-même, de l’état des lieux du bateau et sa mise en oeuvre avec un de vos hommes sur place. Tout s’est parfaitement déroulé, sans imprévu aucun. Votre organisation est excellente, nous repartirons avec vous.

Nous avons largué les amarres à 16h pour mettre le cap sur Nisyros.

 

FDes tuyaux à donner à nos futurs vacanciers de passage dans le Dodécanèse ?

JMA : Arrivés à Nisyros, charmante petite île, nous avons dégusté nos premiers octopodes grillés.
Le matin, nous avons fait de la location de scooters pour aller sur le volcan. Puis cap vers Tilos.

Nous avons eu la bonne surprise de constater que le Lagoon se comportait très correctement au petit largue. Du coup, hormis l’esthétique, il ne reste plus grand chose au monocoque !!!

Pour une navigation cool, il me semble qu’il est bon de ne pas dépasser 30 miles par jour. Le Dodécanèse permet parfaitement de respecter ce plan, et d’offrir à chaque jour, une île différente.
Nisyros : charmante
Tilos : sauvage
Symi : magnifique, le port de Symi et ses maisons florentines : éblouissant !
Rhodes : médiéval

 

FVous êtes amateur de voyage et vidéaste, quel est votre plus beau souvenir d’ailleurs capturé en images ?

JMA : En voyageant, j’ai toujours grand plaisir à filmer, puis au retour à mixer les différents rushes.

Mes plus beaux souvenirs en images sont :

  • Les vues captivantes qu’offrent Santorin sur la caldera, j’aurais pu filmer des heures durant tant tous les points de vue étaient extraordinaires ;
  • Tout également est photogénique sur le Belém. Je me souviens courir sur le pont comme un gamin dans un champ de friandises, tant tout est beau sur ce formidable navire ;
  • Le meilleur tout de même, a été de filmer mon fils, copilote sur un Boeing 737, dans le cockpit sur un vol Paris-Riga ;

 

FAvez vous d’autres projets de prendre le large ?

JMA : Je me suis régalé à refaire du bateau. L’ambiance était tellement bonne que nous repartirons certainement l’an prochain avec les mêmes fiers compagnons !

 

FLe mot de la fin ?

JMA : Yaaaaaamasss (cri de guerre local lancé au début, à la fin et souvent aussi pendant les repas).

 

Et enfin, la fameuse vidéo :

 

 

Navigation en Grèce dans le Dodécanèse, avec un Blue Lagoon 380.
Iles de Kos, Nisyros, Tilos, Rhodes et Patmos.

Vous pouvez retrouver les vidéos souvenirs de Monsieur Anglard sur sa page Viméo !

Laisser un commentaire