Destination Corse : on fait le tour de l’île ?

Voguer en Corse est un vrai plaisir. Cette destination est intéressante pour tous les types de voyage : cabotage autour de l’île, navigation plus experte dans le sud, mouillage agrémenté de loisirs nautiques, visite de l’île, gastronomie, découverte nature.

Sur l’île, le climat est doux toute l’année. La brise thermique est calme sur la plus grande partie de l’île. Seules les bouches de Bonifacio et l’extrême sud correspond à une navigation plus exposée aux vents violents et aux rafales importantes.

Les plages de sable sont superbes, les criques rocheuses nombreuses. La Corse vous appartient…

Les périodes idéales pour visiter la Corse sont :

  • Le printemps : l’eau est encore un peu fraîche mais vous aurez l’impression d’être seul au monde sur vos mouillages de petits criques et de plages de sable blanc. Le vent est bon et il est plaisant et facile de naviguer.
  • L’été : le vent est calme, la mer est chaude, et il faudra aimer la vie touristique en abord des côtes. Peu de chances d’être isolé, mais de nombreuses activités battent leurs pleins : plongée sous-marine, plongée en apnée, surf… Nombreuses activités sur la côte : concerts, animations touristiques, restaurants et lieux festifs…
  • L’automne : la saison redevient plus calme. La mer est toujours chaude, et la nature est splendide.

Nos bases font tout le tour de l’île (pas de base entre Bastia et Solenzara – le côté Est de l’île est moins attrayant).  Imaginons votre croisière de Bastia à Solenzara en passant par la côte Ouest… Petit descriptif de votre voyage en parlant des escales portuaires ou en Marina.

Bastia : Il fait bon se promener et de visiter la ville entièrement à pied. C’est aisé et vous pourrez ressentir l’atmosphère de la ville si particulière. Il faut prendre du temps et appréhender doucement la structure de la ville. Pas de centre mais vous pourrez découvrir les 3 quartiers très intéressants de la ville : la place Saint-Nicolas, le vieux port et la citadelle. La place Saint-Nicolas est le lieu de retrouvaille de la population de Bastia (brocante, boire un verre, faire du roller…), Napoléon en empereur romain scrute l’horizon vers l’île d’Elbe à 50 km, tout un symbole.  Terra Vecchia et le vieux port est le quartier le plus ancien de la ville. Sur la place de l’hôtel de ville, il y a marché tous les matins, les ruelles sont étroites et tortueuses, les maisons hautes, vous pourrez y voir peut-être le plus beau monument de la ville l’église Saint-Jean-Baptiste. La Citadelle et terra Nova sont un quartier restauré avec des enduits ocres, verts, jaunes ou rouges. Les ruelles sont très agréables pour une promenade du jardin Romieu aux édifices religieux de la cathédrale Sainte-Marie et de l’église Sainte-Croix en passant par le donjon.

Macinaggio : la ville, meilleur mouillage du Cap Corse (la péninsule nord de l’île), est fréquentée par les plaisanciers. Vous trouverez un grand nombre de services pour votre croisière (fioul, eau, shipchandlers, bars, restaurants, change, laverie, etc.). La plage de Tamarone à proximité est une des plus belles du Cap et la ville est très animée. Au cap Corse, il ne faut pas râter : les fameuses “maisons d’américain”, la tour Santa-Maria, l’une des 85 tours génoises qui parsèment stratégiquement la côte et le sentier des douaniers.

Saint-Florent : le golfe de Saint-Florent , en forme de U très évasé et orienté au Nord, longe le désert des Agriates, à l’Est les célèbres falaises de calcaire se prolongent sous l’eau. Elles sont facilement reconnaissables à leurs formes trouées. Le golfe de Saint-Florent est un des endroits célèbres pour la plongée. Une dizaine de sites sont exploités : l’Aventure et la çaira (épaves à -10m et à -18m), la grotte aux pigeons (falaises avec anfractuosités), le Gendarme (Gros caillou qui culmine à -17m et chute à -43m, repère de poissons et de langoustes), le sec de la citadelle (idéal pour les débutants), le sec aux pigeons (au large), le sphinx, les cormorans (idéal pour les débutants). Ville balnéaire entièrement dévouée au tourisme en été : ambiance tropézienne, grande animation du port, yacht luxueux, et la très belle plage de Roya.

Saint Ambroggio : petit village entre l’île-Rousse et Calvi, cité balnéaire à taille humaine qui peut constituer un excellent point de départ pour explorer les hauteurs de Balagne. Les sites de plongée sous nombreux : le B17 (plongée en aventure sur les reliques d’un bombardier américain de 1944), le danger d’Algajola (barracudas, corbes, saupes, mérous, et girelles paons),  la grotte de Poséidon (corail rouge sublime), le sec du charbonnier (au large de la pointe de Spano), la bibliothèque (sur le parcours de cette plongée plusieurs grottes tapissées de gorgones et d’anémones encroûtantes), le duplex (grottes sur plus de 30 m de profondeur).

Calvi : Calvi est certainement une des destinations les plus fréquentées en été en Corse. Avantages et inconvénients pour votre voyage : vous trouverez une vraie offre estivale (plage, festivals, offre culturelle avec sa citadelle, environs de toute beauté) mais aussi beaucoup de visiteurs et des prix qui s’envolent pendant l’été. Le port de plaisance et la marina sont en plein centre, vous accosterez directement dans la basse ville au quai Landry. Une grande partie de la ville est piétonne. Vous atteindrez la haute ville pour visiter la citadelle, l’ancien palais des gouverneurs génois, la cathédrale Saint-Jean Baptiste, la tour de sel, la palais des évêques de Sagone et les cinq bastions… Vous pourrez profiter à deux pas des avantages de la situation géographique de la ville en faisant du parapente sur les hauteurs de Calvi. Finalement, vous pourrez plonger à la revellata (plongée peut-être la plus répétée de Corse).

panoramic view of Calvi - Corsica island

Porto et son golfe : vous serez enthousiasmés par la visite du golfe, deux sites magnifiques (la réserve naturelle de Scandola et les calanques de Piana) mais aussi des criques accessibles seulement par la mer, des plages près des stations balnéaires de Girolata, Porto et Capo Rosso… La réserve naturelle de Scandola est surtout accessible par la mer et est préservée et est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Observation des oiseaux jusqu’à fin juin, grotte et failles d’origine volcanique… le spectacle est superbe ! Le village de Girolata au bord de la réserve vous proposera le paradis pour votre visite : l’anse de Girolata très fréquentée en juillet et en août est un trésor pour la plaisance et pour la plage. Vous reconnaîtrez le village de loin en apercevant le fortin qui coiffe le village. Porto très fréquentée en été et déserte de hiver constitue une bonne base pour visiter l’arrière-pays et faire charge de victuailles pour vous et pour votre bateau. Vous pourrez visiter en famille l’aquarium de la poudrière et découvrir la faune maritime de la côte (girelle paon, rascasses, raies, murènes, dentis, loups…). Les superbes Calanche (calanques) de Piana jusqu’au Capo Rosso seront un des point d’orgue de votre croisière. Flânez dans le village de Piana classé parmi les « plus beaux villages de France ». Capo Rosso (Capu Rossu) est un perchoir magnifique orné de la tour de Turghio, de maquis et de teintes grises et roses.

Ajaccio : ville natale de Bonaparte, Ajaccio est une ville absolument charmante où il fait bon vivre : un front de mer majestueux bordé de cafés, de places entrelacées de palmiers, de ruelles ombragées et de monuments attirants… A 15 min du centre ville, vous pourrez faire une randonnée sur le chemin des crêtes pour découvrir la nature du golfe. Dans la ville, bars, restaurants, festivals, musées et églises sauront orner votre visite de pauses culturelles ou festives. En priorité, vous devrez découvrir la citadelle intemporelle, longtemps fermée au public qui ouvre ses portes en été (visite de deux heures), mais aussi la musée Fesch et son exceptionnelle collection de peintures italiennes du XIVème au XIXème siècle (Titien, Véronèse, Boticelli, Bellini…). A quelques encablures du centre ville, les îles sanguinaires, 4 îlots aux abords déchiquetés, sauront vous charmer, au bord de la péninsule de Parata.

Ajaccio (2)

Propriano et le golfe du Valinco : cadre exceptionnel entre mer et montagne, le golfe du Valinco offre une palette très large de plaisirs nautiques : plage de sable blanc, stations balnéaires à échelle humaine, plongée, planche à voile, kayak de mer… Dans l’arrière pays, nombreux sites archéologiques, Filitosa en tête, vous présenteront les vestiges des cités corses du néolithique ancien jusqu’à l’occupation romaine. La ville de Propriano est récente et moderne et est une excellente base pour visiter tout le golfe, sur terre et sur mer (promenades à cheval et à dos d’âne étonnantes !). Pour la pause famille, un parcours aventure à 3 km de Propriano dans une forêt de chênes lièges est accessible à partir de 6 ans. Plus loin dans la vallée, le canyon du Baracci, vous pourrez pratiquer le canyoning (tyrolienne de 25m).

Figari : la ville possède une façade littorale de huit cents hectares, protégée et vierge de toute construction. La marina est plus isolée mais proche de Bonifacio. Les vents du Sud souvent présents font la joie des véliplanchistes. Les spots sur les plages de Tonnara et Figari sont les plus réputées pour faire du kitesurf et de la planche à voile en Corse. Le village vit également de la culture du chêne-liège et les terres sont idéales pour des randonnées agrémentées de visite des hameaux qui peuplent la région.

Bonifacio : le port de plaisance est situé sur un fjord de 1,5km qui s’enfonce dans les falaises de pierre blanche, environnées de calanques et de grottes et décorées de sculptures dues à l’érosion. La ville en été est assaillie par les touristes, et les tarifs peuvent tripler. La citadelle en contrefort du port a des allures romanesques de ville italienne, les ruelles sont magnifiques. L’aquarium dans la marina saura ravir les grands et les petits. Construit dans une grotte naturelle, vous pourrez observer la faune et la flore marine des bouches de Bonifaccio. Les côtes de la Sardaigne sont à 12km. Ne manquez pas la beauté des îles Lavezzi (une petite dizaine d’îles) au large de la ville, ce qui pourra aussi être l’occasion de faire de la plongée et de découvrir les mérous et les barracudas à Mérouville : des dizaines de Mérous bruns habitués à la présence des plongeurs.

Bonifacio (2)

Santa Giulia : au sud de Porto-Vecchio, la ville est particulièrement réputée pour sa plage. De cette base vous pourrez rejoindre la réserve naturelle des îles Cerbicale et les sites de plongée qui les entourent. La photogénie des lieux est magnifique, cette région est même comparable aux Caraïbes !

Porto-Vecchio : ici vous pourrez toucher du toit le tourisme chic à la Saint-Tropez avec ses élégantes boutiques les hôtels luxueux et charmants et la mondanité légère ambiante. Au couchant, les toits de Porto-Vecchio prennent une teinte mordorée. Et la nuit en été, la fête bat son plain dans le centre ville (la plus grande boîte de nuit en plein air de Corse est Via Notte, à la sortie de la ville). La marina est toute proche de la citadelle (ville haute avec ses vestiges et ses ruelles ombragées) et de la partie basse, d’architecture plus moderne, que longe l’avenue Georges-Pompidou.

Solenzara : la ville est très réputée pour son tourisme balnéaire, avec ses nombreuses plages : Scaffa Rossa, Anse de Canella, Favona, Tarco, Fautea… Vous pourrez aussi organiser des sorties de pêche cotière. Dans les terres, Solenzara est une base idéale pour monter au massif de Bavella. En famille au nord de la ville, vous pourrez profiter d’une escale au Parc Aventure de la Solenzara dans une forêt d’eucalyptus avec un parcours pour les tout-petits (à partir de 4 ans) et pour les plus grands (4 tyroliennes dont une de 120m).

Filovent se fera un plaisir de construire avec vous votre voyage et de vous informer sur les vols à destination de la Corse. Consultez notre site web : www.filovent.com ou appelez directement nos conseillers commerciaux Filovent France au 01 70 80 97 52.

Crédits photographiques :

– luri / Shutterstock.com

Philippe Brunet

CEO du Groupe Filovent

Une pensée sur “Destination Corse : on fait le tour de l’île ?

Commentaires fermés.