Un catamaran pour tenter de conquérir le Blue Riband

Le Blue Riband Atlantic Challenge, cette course officieuse destinée à traverser l’Atlantique le plus rapidement possible, est de nouveau d’actualité puisqu’une équipe anglaise va tenter l’exploit à bord d’un catamaran à la pointe de la technologie, le TGB 34.


Relier New York au phare de Bishop Rock en un temps record


Vue de face du catamaran Cat Link 5

L’actuel record de liaison entre le Lower New York Bay, aux États-Unis, et le phare de Bishop Rock, au Royaume-Uni, est détenu par le catamaran Cat-Link V (aujourd’hui dénommé Fjord Cat).

En 1998, cette embarcation de 91 m a bouclé le trajet en 2 jours, 20 heures et 9 minutes, soit une vitesse moyenne de 76,5 km/h. C’est ce record que l’équipe de Team Great Britain menée par Richard George va tenter de battre.

Ils prévoient pour le projet de construire un catamaran de 34 m de long à la pointe de la technologie, le TGB 34. Il faudra alors effectuer la liaison en moins de 58 heures.


Un catamaran futuriste pour conquérir le Blue Riband en 2 jours


Vue de face de la maquette 3D du catamaran TGB 34

C’est l’architecte naval Andrew SN Lea, en collaboration avec George Robson, qui a dessiné le bateau. Son design très profilé lui permet de traverser les vagues à vive allure.

L’équipe aime d’ailleurs se dire que leur catamaran est le McLaren des mers.

La vitesse maximale théorique de ce futur bolide est de 114 km/h. À ce rythme, deux jours suffiront à faire le trajet, le tout avec une seule charge de carburant. En puisant dans les technologies de la Formule 1 et du domaine aérospatial, le TGB 34 ne nécessite pas une grande quantité de carburant pour faire tourner les six moteurs.


Une maquette au 1/10 déjà réalisé


Maquette du catamaran TGB 34 en phase de test sur l'eau

L’équipe britannique en charge du projet a déjà réalisé une maquette du catamaran qui mesure 4 m de long, soit une représentation à l’échelle de 1/10eme. Lors du test, ce prototype a déjà réussi à atteindre une pointe de vitesse de 70 nœuds, soit un peu moins de 130 km/h.

L’équipe effectue aujourd’hui une levée de fonds pour réaliser le modèle en charge de réaliser la prouesse. La première tentative à bord de ce bateau futuriste n’aura pas lieu avant 2018.

En attendant, Filovent propose de nombreux catamarans à louer partout dans le monde !

Crédits photos : ship-technology; teamgreatbritain

Laisser un commentaire