Portait d’Olivier de Kersauson, légende de la navigation

(Source Image à la Une : Babelio.com)

Légende vivante de la navigation, Olivier de Kersauson est l’exemple même des vrais loups de mer, intrépide. Ce Sarthois âgé aujourd’hui de 71 ans a défié les vagues et les tempêtes pour conquérir des records. Sa plume adroite lui a par ailleurs permis d’écrire de nombreux livres, et sa spontanéité lui a valu de nombreuses apparitions dans les médias télévisés. Zoom sur un homme de la mer à la fois fascinant et inspirant.

Une vie entière tournée vers la mer

Alors que nous embarquons à bord d’un voilier dans le but de nous évader, Olivier de Kersauson rejoint le large pour retrouver son élément, l’espace où il se sent chez lui. Dès son enfance, celui qui deviendra l’un des plus grands marins français n’est pas en phase avec la société conservatrice qui l’a vu naître. Les échecs scolaires se succèdent, bien qu’il ait réussi à obtenir son diplôme de baccalauréat. Il finit par laisser tomber les études pour entamer un long voyage en autostop à travers l’Europe. S’il est en contact de la mer dès son adolescence, c’est au cours de son service militaire dans la marine qu’il s’initie aux expéditions. A cette époque, il rencontre Eric Tabarly qui l’encadre dans la manœuvre de la goélette Pen Duick III.

Une carrière couronnée de succès

Olivier_de_Kersauson_-_MedefA ses 30 ans, Olivier de Kersauson décide d’entamer une carrière autonome et dès 1978, il réussit à prouver sa valeur en terminant quatrième lors de la première édition de la Route du Rhum à bord du Kriter IV, un trimaran entièrement en aluminium. En 1986, il fait construire un trimaran de 23 m avec lequel il court le tour d’Europe de 1987 qu’il termine à la seconde place.

En 1992, il transforme son trimaran en une embarcation de 27 m baptiser Un certain regard. En 1994, Olivier et son équipage se lancent pour la première fois pour conquérir le Trophée Jules Verne (Tour du monde en voilier), mais ce n’est qu’en 1997, après cinq tentatives, qu’il décroche le prestigieux titre après 71 jours, 22 heures et 17 minutes. Il conservera le titre durant cinq ans. En 2004, sur son trimaran de 33 m dénommé Geronimo, il réalise le tour du monde en 63 jours. Une année plus tard, il bat le record de la traversée de l’Océan Pacifique.

Après son mariage avec Sandra en 2014 qui s’est déroulé en Polynésie Française, Olivier de Kersauson est moins présent dans les compétitions internationales, mais il revient régulièrement à Brest. Mais sa vie est aujourd’hui principalement à Papeete où le couple  est propriétaire d’une maison.

Olivier de Kersauson : un écrivain prolifique

En plus d’être un loup de mer aguerri, Olivier de Kersauson nous gratifie également d’une très belle plume, appréciable à travers de nombreux livres qu’il a publié. « Mémoires salées », « Homme libre… toujours tu chériras la mer ! », « Tous les océans du monde: 71j, 14h, 22′, 8 » » ou encore « Ocean’s Songs » offrent une occasion aux lecteurs de goûter aux nombreuses aventures du navigateur et de mieux connaître cet amour qu’il porte à la mer.

Dans un style abordable et particulièrement agréable, l’homme de la mer nous narre ses voyages en même temps qu’il nous dévoile à travers son regard et ses mots son exaltation pour la découverte des nouvelles terres qu’il a la chance de visiter. Animé d’une très grande culture, Olivier de Kersauson a également fait de nombreuses apparitions médiatiques.

Entre 2001 et 2009, il se montre régulièrement auprès de Philippe Bouvard dans l’émission « Les grosses têtes ». De 2009 à 2014, il est présent aux côtés de Laurent Ruquier pour l’émission « On va s’gêner ».

 

Laisser un commentaire