Madère, le jardin flottant du Portugal

Visiter en bateau l’île de Madère et son archipel promet de bons moments d’évasion aux croisiéristes. Cet éden subtropical émerveille ses visiteurs grâce à son écosystème remarquable !

Découvrir l’archipel de Madère

Des bateaux au Port de MadèreAssocier la magie de l’île de Madère à la navigation de plaisance constitue toujours des vacances exceptionnelles. L’archipel de Madère, comprenant notamment l’île principale du même nom, celle de Porto Santo et quelques îlots inhabités, est un condensé d’exotisme, de beaux paysages et de traditions fascinantes.

Parfois appelée « l’île aux fleurs », l’île principale porte bien son surnom. Située à un millier de kilomètres des côtes portugaises, au large du Maroc, elle bénéficie d’un climat subtropical qui favorise le développement des orchidées, vignes, lauriers et autres arbres tropicaux.

L’endroit propose différentes activités touristiques qui font le bonheur des amoureux de la nature. De la randonnée pédestre au surf, en passant par la plongée sous-marine et la visite du patrimoine architectural et historique, les vacanciers séjournant sur cette terre portugaise n’ont guère le temps de s’ennuyer.

Apprécier une nature luxuriante

Parmi les parcours de randonnée intéressants, celui qui grimpe le long de la crête séparant les falaises de Santana et celles de Faial s’avère très populaire. Il s’agit d’un sentier de 1 h 30 qui permet notamment d’atteindre Pico Ruivo, le point culminant de l’île.

Les inconditionnels de la baignade, quant à eux, privilégieront plutôt le circuit Saint-Laurent qui mène vers les piscines naturelles, à Porto Moniz. Cette dernière possède d’ailleurs le port le plus sécurisé de la partie nord-ouest de Madère.

La location de voilier reste le meilleur moyen d’explorer l’archipel. Elle permet aussi aux voyageurs de découvrir l’île de Porto Santo dont la magnifique plage située sur sa côte sud est un régal pour les baigneurs. La croisière en bateau sera de surcroît l’occasion d’admirer les différentes espèces marines qui valorisent l’écorégion terrestre que constitue l’archipel.

Laisser un commentaire