Bilan du salon Nautic 2016

Avec un total de visiteurs estimé à 200.000 personnes, le salon Nautic 2016 réalise la même performance que l’année dernière. Cette fois-ci, les exposants commencent à retrouver le sourire avec une perspective 2017 plus optimiste.

Nautic 2016 : un marché dominé par les bateaux à moteur

Le salon nautique de Paris Nautic 2016 a été l’occasion pour de nombreux constructeurs de présenter leurs nouveaux modèles. Organisé entre le 3 et le 11 décembre dernier, le plus grand événement français dédié aux bateaux a notamment vu l’émergence de nombreuses références de bateaux à moteur qui ont cette fois-ci été plus nombreux que les voiliers.

On estime aujourd’hui que leur vente augmente de 10 % pour un volume d’environ 6000 unités par an. Ce chiffre représente près de 80 % de la vente totale, laissant 20 % aux voiliers. Cette différence s’explique par la facilité de manœuvre des modèles motorisés.

Les nouveautés notables

De toutes les nouveautés que l’on a remarquées, il y a le Foiler 41 qui est un concept équipé de foils rétractables. L’objectif est de réduire de 30 % la consommation de carburant. Pour les passionnés de pêche, les Antares 7 et 8 de Bénéteau ont été rajeunis.

Parmi les catamarans, on note l’apparition du Fountaine Pajot Lucia, un catamaran de 40 pieds qui devient le concurrent direct du Lagoon 42, primé à plusieurs reprises. Dans le secteur des nouveaux équipements présentés, le MACTAC est un adhésif en silicone qui permet aux propriétaires de changer la couleur de leur bateau à moindre coût.

Les événements qui ont enrichi le Nautic 2016

Le public néophyte est venu plus nombreux pour cette édition, en partie grâce aux nombreux événements organisés parallèlement aux expositions. Il y a eu par exemple le Nautic SUP Paris Crossing, une course de stand paddle le long de la Seine.

Près de 600 personnes ont pris part à la compétition. On a également assisté à la première édition du Nautic Street Fishing. 70 pêcheurs se sont ainsi alignés sur la berge de la Seine. Enfin, il y a eu la vague artificielle Jeep Wave qui a permis aux visiteurs de faire du surf en pleine Ile-de-France.

Laisser un commentaire