Anemomind, une technologie de navigation révolutionnaire

C’est un appareil qui est sur le point de révolutionner le monde de la régate que la jeune start-up suisse Anemomind est en train de lancer. Grâce à ce dispositif électronique baptisé Anemobox, les skippers disposeront d’un outil qui les aidera à maximiser la vitesse et la puissance de leur bateau en mer.

Les promesses de l’Anemobox

Logo AnemomindNée de l’imagination de Julien Pilet, génie informaticien et passionné de régate, l’Anemobox est une formidable invention. Cette technologie se charge de l’enregistrement et de l’analyse en temps réel des données de navigation du voilier afin de transmettre au marin des indicateurs relatifs à la performance de son croiseur.

Il s’agit donc d’un outil pratique permettant d’évaluer précisément le comportement du bateau en déplacement grâce à une lecture rapide de l’interface de l’application. Les précieuses indications fournies en direct par l’Anemobox permettront à l’équipage de savoir exactement comment ajuster ses manœuvres et utiliser au mieux la force du vent. Le petit boitier de Julien Pilet sera de surcroît très utile pour relever les trajectoires prises par le voilier lors des régates. Des tracés d’itinéraires que le skipper pourra ensuite analyser en vue de connaître les améliorations à apporter pour les courses futures.

Précision et facilité d’utilisation

Dans un premier temps, l’algorithme du logiciel doit récolter une quantité suffisante de données de navigation afin de se créer un historique qui servira ensuite d’étalon. Cette base spécifique au bateau sera la référence lorsque le système comparera les données relevées en temps réel avec les moyennes et maximas enregistrés auparavant.

Notons que cette technologie de navigation a déjà été brièvement expérimentée en novembre 2014 par Alan Roura, le navigateur genevois d’Exocet, dans le cadre de la grande traversée en solitaire de la Route du rhum reliant Saint-Malo à Pointe-à-Pitre. Malheureusement, suite aux nombreux pépins techniques qu’il a subit dès le départ de la transat, le jeune skipper suisse a dû abandonner la course.

Voilier en pleine mer

Soulignons tout de même que le prototype du projet Anemomind a été acheté par le régatier Luc Munier pour son Psaros 33 et qu’un partenariat avec Team Norgador a été signé.

Quant à l’équipe de la start-up, qui réunit entre autres le polytechnicien Jonas Ostlund, le développeur Marc-André Eggimann et le spécialiste en prototypage électronique Xavier Righetti, elle continue de travailler avec plusieurs acteurs du monde de la navigation afin d’améliorer les services qu’elle propose à travers l’Anemobox et son application smartphone dédiée.

Laisser un commentaire